jeudi 21 janvier 2016

On reprend doucement ou filets de poulet aux girolles et "à la ménagère"

Noël a été célébré de guirlandes de fiascos culinaires, de paquets de conneries même pas emballés, de merdouilles sensées être des recettes de fêtes. Des préparations bien conçues pour être à la fois simples et pleines de goût, bien chiadées pour pouvoir être congelées quelques jours avant, surtout surtout éviter l'affolement des derniers instants, donc de belles listes du déroulement des opérations bien en vue, inloupables, ne pas paniquer au dernier moment. Mine de rien un boulot un peu énorme, une certaine fierté d'avoir bien tout programmé.

Et vlan badaboum. Oubliées les listes affichées, en même temps que la super sauce de pintade, l’assaisonnement qui faisait tout, le petit rien qui amalgamait le reste, le temps surtout, le temps de prendre son temps pour faire du repas un long moment de petits bonheurs. Voilà.

Donc désertion de la cuisine, puisque les envies de cuisiner se sont carapatées de honte.


Petit à petit, l'envie de m'amuser dans ma cuisine revient, le plaisir de découvrir des gens qui font des merveilles avec peu de choses, des nouveautés auxquelles je ne résiste pas et beaucoup de choses sont nouvelles pour moi.

Donc, pour redémarrer doucement, cuisiner sans stress et sans enjeu -sauf celui de se lécher les babines avec quelques slurp- une petite recette dite "de ménagère", comme disent les chefs avec un soupçon de mépris. Pour moi, un soupçon de fierté : faire bon deux fois par jour, toujours pour les mêmes convives, et sans produits de luxe !

Pour 2 :

- 2 filets de poulet, coupés en dés de la taille d'une bouchée.
- une poignée de girolles congelées 
- une grosse lichette de crème entière liquide
- un petit bol de couscous moyen
- 10 mn de votre temps
- une fenêtre pour voir dehors tomber une neige légère qui ne reste que quelques instants sur les branches

Là, le plus gros est fait. Il reste à cuire doucement les dés de viande pour qu'ils restent tendres à cœur. Puis jeter une poignée de girolles congelées directo dans la poêle. Rajouter ensuite du sel, du poivre, une grosse lichette de crème. Laisser à la crème le temps de s'épaissir.
Pendant la cuisson du poulet, verser un petit bol de couscous dans un saladier, rajouter deux bols d'eau bouillante salée. Couvrir et laisser gonfler. 

Rajouter une bonne noix de beurre dans les graines de couscous. Servir à l'assiette ou en saladiers.

Et pi c'est tout. Que du plaisir, surtout si on a pris le temps de regarder la noria des mésanges et chardonnerets qui viennent s'approvisionner en graines de tournesol, admirer la toilette du chat équilibriste et goûter la sauce d'un doigt trempé dans le liquide bouillant.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser un commentaire.