mardi 26 juin 2018

Le secret des galettes

La plupart du temps, je me contente du peu de visiteurs de mon blog. À l'origine, je l'ai créé pour moi, comme un catalogue de recettes, avec un tri automatique, une indexation sans effort. Un assemblage de mes recettes imprimées, notées sur des bouts de papier, que je ne retrouve jamais et dont j'oublie même l'intitulé. Avec une cerise sur le pompon : une photo, ce qui déclenche ou pas l'envie irrésistible de se mettre à la plaque de cuisson.
Et puis parfois, j'aimerais partager une trouvaille faite sur un blog, un livre .... Mais qui est obsédé(e) comme moi par la confection de galettes parfaites, qui ne se désintègrent pas dans la poêle, qui n'ont pas 3 kilos de farine pour les "coller", qui sont cuites mais moelleuses sans être brûlées ? Mmmm ? Qui ? 

Sur le livre d'Ottolenghi "Jéruslem", j'ai trouvé ce secret ! Que j'utilise désormais dans plein d'autres galettes que celles aux pommes de terre d'origine, des galettes de courgettes râpées avec parmesan et piment, d'autres galettes de pommes de terre bien sûr avec tous les goûts qu'on aime, des galettes de poissons, je vais bientôt faire des galettes de galettes !

Donc le secret est d'ajouter des blancs d'oeuf et de la maïzena  plus légère que la farine et qui n'occulte pas le goût de l'ingrédient principal.

Par exemple pour environ 300 gr de pommes de terre (épluchées, râpées, rincées, essorées), j'ai ajouté 3 blancs d'oeufs et 3 CS de Maïzena.
Pour 2 courgettes râpées et essorées, 2 blancs d'oeufs, 3 CS de Maïzena et une grosse poignée de Panko, chapelure japonaise (chapelure fine à défaut) pour absorber l'eau que vont rendre les courgettes.
Il faut obtenir un mélange très humide sans être liquide, un peu épais mais pas trop ... Lâchez vous sur les herbes, les épices, l'ail, l'oignon, tout est bon.

Confectionner des boules dans le creux de la main, les aplatir dans la poêle chaude avec un mélange d'huile et de beurre, faire cuire jusqu'au doré en les retournant 3 ou 3 fois. 
Les poser sur du papier absorbant, en attente dans le four à 80° le temps de cuire les autres. 

Surtout depuis que je ne partage plus mes recettes sur Facebook. Mais la liberté, la liberté ! Oh, la liberté !
 ou dans ce genre de petit moule très pratique pour toutes les galettes




vendredi 22 juin 2018

Sauce froide mais brûlante pour viande froide


Une sauce-condiment sans cuisson, où on peut doser le niveau de force suivant l'âge et l'épaisseur de zinc du gosier des participants.

Mixer ou hacher très menu une tomate épluchée et épépinée, un avocat mûr, un demi oignon, une petite poignée de coriandre ou à défaut de persil. Ajouter un jus de citron, sel, poivre et quelques gouttes de tabasco. Commencer par 3 gouttes, goûter, goûter puis poursuivre ou pas.






Chat de bibliothèque


mercredi 20 juin 2018

Panier de fruits 2

Une autre version de mon Panier de fruits, en rose cette fois. Une pointe de colorant framboise au lieu du thé matcha.




vendredi 8 juin 2018

Sauce condiment poivron/tomate

Une sauce aux légumes pour booster un filet de poulet, un coussin de graines de couscous à l'huile d'olive. 


Un demi poivron rouge, une belle tomate. Coupés en gros morceaux, cuits 15 minutes à la vapeur. Puis mixer , filtrer finement, faire réduire avec 1/2 CC de moutarde anglaise, 1/2 CC de sucre et du sel.
C'est variable et déclinable suivant l'humeur et ça utilise les restes de légumes qui squattent toujours les tiroirs de mon frigo. 



lundi 4 juin 2018

Châtaignes d'eau, boulettes japonaises

L'assaisonement à la japonaise des boulettes de viande a été une découverte gourmande, mais ce sont surtout des châtaignes d'eau dont je veux me souvenir. La recette initiale (piochée où donc, bon sang ?) mentionnait des châtaignes d'eau dans la liste des ingrédients.  D'ailleurs sous forme de millilitres, mais peut être est ce une erreur et qu'il aurait fallu écrire "farine de châtaigne d'eau" ! Il se trouvait justement une boîte de châtaignes d'eau sur mon étagère achetée sur un coup de tête dans un magasin asiatique et dont je ne savais pas du tout quoi faire. J'en ai ajoutées, coupées en petits cubes, dans les boulettes. (Je n'ai pas trouvé qu'elles apportaient quelque chose de plus, donc elles restent en option). Puis j'en ai fait sauter une dizaine dans une poêle avec quelques tranches de pancetta en lanières et une CS de sauce Teriyaki. Le résultat a été un régal. La châtaigne en elle même a un goût très discret mais son croquant est extraordinaire. Ni dure ni coupante, elle reste croquante, croustillante même jusqu'au dernier petit morceau en bouche. On en deviendrait vite accro, comme à un gros bonbon salé.



Four à 200°
Dans 500 gr de viande de boeuf hachée, j'ai ajouté : 8 tranches de pancetta coupées très petit, 2 gousses d'ail pressées, 2 échalotes émincées, 3 CS de sauce Teriyaki, une grosse poignée de Panko, 1/2 CC d'huile de sésame, du gingembre râpé, sel, poivre et une dizaine de châtaignes d'eau.
Mélanger soigneusement avec les mains, puis former des boulettes en les calibrant avec une cuillère à glace. Les placer sur une plaque recouverte d'un papier cuisson et cuire une vingtaine de minute. À la sortie du four, les passer dans un bol de sauce Teriyaki et les "arroser" de ciboulette hachée.
Servir avec du riz blanc, et les châtaignes d'eau sautées en option mais leur côté croustillant est un gros plus à la recette.





samedi 2 juin 2018

Salade de pâtes en couleur

Parce qu'il ne pleut plus qu'une heure par jour, on fête ça avec une jolie salade de pâtes multicolores, des tomates, des crevettes et du basilic.


jeudi 31 mai 2018

Dessert de bulles

Un dessert coup de coeur vu sur le blog "Pourquoi pas ?" , d'abord parce qu'il est sublime. Puis, à mon niveau, parce qu'il permet, facilement, de s'amuser avec les parfums, les présentations, les saisons. Et ultime compliment, c'est un dessert à adapter pour 2 personnes sans prise de tête ou calculette et règle de trois.
Ce devait être un dessert de printemps plein de fleurs du jardin et de couleurs, mais finalement sans fleurs, massacrées à l'aube par un orage effrayant, accompagné de coups de tonnerre si près que le bruit était tout à fait inconnu. Le jardin a pu fournir juste quelques petites groseilles brillantes, croquantes.


Composition  : une mousse, deux gelées, un streusel à la noisette et une déco comme il vous plaira. Isabelle a  concocté une mousse au miel qui va bien avec l'aspect rayon de miel.  Que j'ai reproduite mais dont je changerai l'ingrédient principal et donc le goût la prochaine fois. La difficulté rencontrée au démoulage de la mousse congelée vient je crois de la quantité de miel, qui conserve une grande onctuosité à la mousse mais rend difficile le démoulage. Et aussi parce que j'arrive à la fin du pot de miel "presque maison" un peu brut, un peu rugueux, qui m'avait réconciliée avec le miel.... donc la prochaine fois, ce sera pistache. ... ou framboise ..... ou mangue ....
J'ai changé les gelées ... Citron et crème de Cassis dans l'original sont devenues Cointreau et jus de framboises et pomme.
Accessoire indispensable, du papier bulle propre.

La mousse
15 cl de lait
70 gr de miel (50 de miel toutes fleurs et 20 de miel d'arbousier dans l'original)
 2 jaunes d'oeuf
 2 feuilles de gélatine
 15 cl de crème fraîche (25 cl dans l'original)

Chauffer le miel et le lait, verser sur les jaunes battus, retransvaser dans la casserole et cuire à la nappe.  Hors du feu, dissoudre les gélatines essorées. Filmer au contact et laisser refroidir.
Monter la crème et l'incorporer doucement au mélange. L'étaler sur environ 1 cm sur le papier bulle posé sur une plaque et congeler au moins 4 heures.
J'ai conservé l'excédent dans les alvéoles d'un moule en silicone, congelé.

La gelée  au Cointreau
40 cl de Cointreau + 1 feuille de gélatine.  Chauffer, dissoudre, réserver dans un petit flacon pipette.

La gelée au jus de fruits
40 cl de jus de fruits + 1/4 de cc de fécule + 1 feuille de gélatine. Procéder comme pour l'autre gelée.

Le streusel noisette
Four à 180°
50 gr de poudre de noisette
50 gr de beurre salée
40 gr de sucre
35 gr de farine (25 gr de farine et 15 gr de farine de chataigne ou de petit épeautre)

Sabler tous les ingrédients, étaler sur un tapis de cuisson, cuire environ 20 minutes en remuant à mi-cuisson. Laisser refroidir.
L'excédent pourra être conservé en bocal hermétique ou boîte en fer.

Montage
Sortir la mousse du congélateur, enlever le papier bulle. Casser en morceaux.  Réchauffer très brièvement les gelées et couler des gouttes dans les alvéoles en alternant. Le froid va resolidifier les gelées aussitôt.
Servir froid mais décongelé.
Agrémenter de streusel, fleurs, suprêmes d'orange, groseilles, feuilles, etc..






Saumon confit doucement

Un pavé de saumon confit dans un généreux bain d'huile d'olive ! Ce n'est pas une grande nouveauté du web ou d'un super chef mais il y a longtemps que l'essai me tentait. Mise en oeuvre facile, à condition d'avoir une réserve d'huile suffisante.



Four à 60°
Mettre les pavés de saumon dans le plus petit plat possible allant au four. Couvrir complètement d'huile d'olive. Verser l'huile dans une casserole, ajoutez de larges zestes de citron et qqs branches de thym frais. Chauffer doucement sans dépasser 60°. Verser l'huile sur le saumon dans le plat et mettre au four. Cuire 15 ou 20 minutes.
Sortir les pavés sur un papier absorbant. Assaisonner. 



dimanche 27 mai 2018

Jaune d'oeuf mariné au soja

La curiosité et la gourmandise sont là pour raviver les envies de se mettre devant son plan de travail, même à 4h du mat. Gauche, endormie et maladroite, je me suis retrouvée avec deux jaunes d'oeuf esseulés après des manipulations tremblotantes. Heureusement, le billet du jour de Mamina m'a fait souvenir de cette ligne sur ma do list (mentale, ma liste !) : "jaunes cuits au soja". En fait il est plus mariné que cuit et la texture finale tient plus de l'oeuf poché que de l'oeuf cuit., avec une belle couleur bronze insolite.


Mettre chaque jaune dans un petit ramequin, le recouvrir de sauce soja et laisser mariner au moins 4 heures. Agiter le ramequin de temps en temps pour que toute la surface de l'oeuf soit en contact avec la sauce. 
Faire glisser doucement le jaune dans le creux de la main, le rincer doucement sous le robinet. Le positionner dans votre plat ou le réserver sur une assiette légèrement huilée.

Si vous vous sentez l'âme scientifique, je vous envoie visiter le blog de Francesca,  érudite, truculente... Moi j'ai bien trop la flemme pour faire autre chose que déguster ce jaune moelleux, souple et coulant après un petit coup de la pointe d'un couteau, avec des asperges vertes, un coussin d'omelette et des petits rouleaux de pomme de terre. Du cerfeuil et de l'aneth. Et la sauce à part, comme dirait Sally.

Bon ap.

vendredi 25 mai 2018

Faire sa cuisine

Tout à fait dans le sujet d'un "Journal de cuisine", puisque c'est une étagère à épices mitonnée maison, juste aux dimensions nécessaires. Un plaisir de l'utiliser et tout d'abord un régal de dessiner, mesurer, couper, visser, monter. Et vraiment du sur mesure : 6 cm 1/2 de large, 28 de profondeur et 2 mètres de haut. Je n'aurais jamais trouvé le modèle tout prêt à emporter. Des roulettes pour la tirer et l'escamoter. Et une grande poignée pour finir.

 Il faut compter deux jours ou trois suivant votre aisance avec les serre joints, la perceuse, le tournevis électrique (quelle belle invention), et la scie sauteuse. Faire découper les petites étagères au magasin de bricolage. Si vous avez plus de 20 ans, que vous n'êtes pas blonde ni à forte poitrine, n'attendez aucune aide du découpeur. Il faut avoir des mesures précises, avoir réfléchi au nombre d'étagères, aux diamètres de ceci et à l'épaisseur de cela. En un mot, savoir faire sa tambouille toute seule.




Une petite astuce pour éviter que l'étagère devienne trop mobile et sorte complètement de son logement, c'est une petite cheville fichée dans la paroi de l'étagère voisine, qui stoppe la sortie.


Si vous avez besoin d'un conseil, n'hésitez pas. Je ne vais pas détailler ma recette, car il est rare d'avoir une étagère coulissante de 6 cm de large à faire chez soi, mais si je peux vous aider .....

Et, comme dit mon voisin "Super, surtout pour une femme !". 

Divines pivoines


dimanche 20 mai 2018

Beauté


Déjeuner de demi soleil

Pluies incessantes, aucune journée sans quelques heures de pluies violentes. Un repas sur la terrasse comme un miracle. Juste une tarte au pesto et une salade fraîche.
Vite, il pleut, on rentre. N'oubliez pas le pain !



Un pesto maison : une belle poignée de basilic, des pignons, 1 gousse d'ail, un gros morceau de parmesan râpé, une pincée de sel, mixés avec de l'huile d'olive jusqu'à obtenir une pâte. Étalé entre deux petits ronds de pâte sablée de la taille d'une assiette à dessert. Puis découpés et torsadés.
Une salade fraîche : les tranches de pamplemousse rose juteuses, le croquant des crevettes, le moelleux de l'avocat. Arrosée d'une sauce faite de quelques gouttes de tabasco dans un petit mélange de jus de citron et d'huile d'olive. Vite, rentrez, il pleut !




mercredi 16 mai 2018

Tites boules express pour un apéro

Des simples petites boules, à varier en mariant les goûts, les épices, les garnitures. Sans pâte à étaler, découper, regrouper, re étaler, re découper ! Remplir juste les alvéoles du moule. Pour une urgence ou un caprice. Go.


-four 180
Pour deux fournées de 20.

- 110 gr de farine avec levure incorporée ou mélangée avec 1/2 sachet de levure
- 2 oeufs
- 5 cl de lait + 5 cl d'huile d'olive
- 100 gr de fromage râpé (emmental, mimolette, etc)
- 100 gr de jambon en petits morceaux, ou du thon, ou etc
- Sel, poivre, épices....

Cuire après mélange dans un moule à pop cakes, pendant 12 à 20 minutes.
Servir avec des petites sauces, piquantes, aigres douces ou etc...

Divines pivoines

Point final pour FB. Parler et s'apercecoir que ça se résume à un monologue d'une sourde et muette dans un désert. Juste la curiosité envers les autres pourait m'y ramener.



samedi 5 mai 2018

Je commence à aimer la tarte aux pommes

Les décorations ne sont pas là juste pour faire joli.  C'est croquant, au dessus des pommes moelleuses et de la pâte tendre. Et le saupoudrage de sucre rajoute encore un petit croustillant agréable.



Avec l'appareil magique, éplucher, évider et tronçonner les pommes en une seule opération. Couper les rondelles en deux, les faire revenir dans une poele,  avec de l'huile d'olive et saupoudrées de sucre. A feu assez vif pour colorer et un peu caraméliser. Ne pas prolonger la cuisson. Laisser refroidir.
Foncer une moule à tarte d'une portion de pâte sablée si possible maison, saupoudrer d'une fine couche de poudre d'amande et y répartir les pommes.
Etaler finement l'autre portion de pâte. Découper des formes avec des emporte pièces (si possible avec poussoir, ça simplifie l'opération) et décorer en laissant éclater votre talent créateur (ou pas, comme moi !). Dorer avec un jaune battu avec un peu d'eau.
Saupoudrer de sucre et de cannelle...
Cuire environ 25 mn à 200°.

Proportions pour un moule de 18 : 3 pommes. Pour un moule de 22 : 5 pommes et pour la pâte 200 gr de farine, 100 gr de beurre, 100 gr de sucre.










dimanche 29 avril 2018

Tissage de tagliatelles au charbon !

Ciel noir, pâtes noires !


La couleur noire peut être obtenue par l'encre de seiche, assez difficile à trouver parfois ici. Mais aussi par le charbon végétal actif, que l'on peut acheter dans un magasin  bio. La confection des pâtes au charbon n'ayant rien de difficile, j'ai corsé l'opération en effectuant un tissage de tagliatelles au fond de l'assiette. Je n'avais aucune règle ni mode d'emploi, chaque action est une nouveauté à trouver sur l'instant, et peut être trouverez vous d'autres façons plus simples et pratiques ...

Pour 2 
- 50 gr de semoule fine
- 50 gr de farine 
- 1 1/2 cuillère à café de charbon végétal actif
Mélangez les 3 poudres. Puis ajouter
- 3 gr de sel
- 1 oeuf
- 1 CS d'huile
Malaxer jusqu'à obtenir une belle pâte lisse et brillante. Laisser reposer filmée pendant au moins 20 minutes.


Coupez le pâton en deux et passer chacun au laminoir jusqu'à 4. Couper chaque morceau en un beau rectangle. Le "découpe tagliatelles" du robot Artisan produit des lanières trop fines donc, si vous avez l'oeil et la main sûrs, découper à  main levée des lanières de 1 cm de large. Sinon, comme moi, utiliser une règle pour mesurer et découper.  Cuire très rapidement dans de l'eau salée. Égoutter.
Après un premier essai, j'ai compris qu'il fallait huiler les tagliatelles à ce moment là et les étaler bien à plat pour supprimer les ondulations.
Puis sur une assiette légèrement huilée, juxtaposer la moitié des lanières. Poser une cuillère au centre, rabattre une lanière sur deux. Poser une des lanières restantes comme sur la photo, reposer les lanières relevées. Déplacer la cuillère, recommencer en alternant. Faire ensuite l'autre moitié. 


Reste à inventer son accompagnement ..


OUBLI : le charbon végétal actif n'a aucun goût. Ne surchargez pas pour autant votre pâte (il y a des dosages quotidiens à ne pas dépasser mais que je n'ai pas en tête !) et ne comptez pas sur l'effet detox.
Si vous ne pouvez pas réchauffer vos assiettes (par exemple trop grandes pour le M.O), éviter de beurrer vos tagliatelles après la cuisson. En refroidissant, le beurre laisserait une pellicule blanchâtre sur vos belles pâtes noires. Utiliser plutôt de l'huile.

samedi 21 avril 2018

Attention, chutes de gâteau .

Petits desserts avec les chutes du biscuit joconde du gâteau d'hier, le restant de coulis de framboise gélifié, les restes de la mangue succulente et des fraises.



./

Gâteau en panier de fruits


Des  billes de fruits colorés, un bavarois framboise en guise de coussin, dans une coupe de biscuits zébré de vert et parfumé au matcha. Matcha qui peut être remplacé par un tout autre colorant,  le parfum du thé vert étant très discret.

 
La partie la plus délicate de ce gâteau est le "bricolage mathématique" : mesurer la circonférence du gâteau pour découper une bande de pâte zébrée pour en faire le tour, couper un cercle de pâte amandier pour constituer le fonds. Le reste est sans difficulté et nécessite juste un peu de patience et de minutie.
Vous pouvez tout effectuer le jour même (compter environ 3 heures et 2 heures de repos pour le bavarois) ou le faire en deux jours, tranquille. Si vous faites le biscuit joconde la veille, filmez le pour qu'il ne se dessèche pas.
Les proportions des 3 pâtes et du bavarois sont établies pour un cercle de 28 cm. J'ai composé mon gâteau dans un cercle de 14 cm, ce qui m'a permis, avec les restes, de confectionner deux petits desserts dont je vous parlerai prochainement.

D'abord les pâtes : le tour est constitué de biscuit joconde, zébré de biscuit cigarette au matcha, les deux textures différentes ne se mélangeant pas. Le fonds en pâte amandier, plus dense, pour que la mousse ne le détrempe pas.

 Biscuit cigarette au matcha
- 25 gr de beurre à température ambiante
- 25 gr d sucre glace
- 1 blanc d'œuf
- 10 gr de farine
- 8 gr de thé matcha ou du colorant à votre guise

Mélanger vigoureusement le beurre et le sucre glace. Ajouter le blanc, mélanger. Puis la farine et le matcha ou le colorant.
Sur un tapis de silicone, étaler finement la pâte avec une spatule sur les deux tiers du tapis. Soigner bien les bords, qui doivent êtres nets et de la même épaisseur, pour pouvoir utiliser toute la surface pour faire le tour du cercle. Au peigne spécial pâtisserie ( ou à carrelage neuf et propre/ ou une baguette en bois/ ou tout autre idée pour faire des rayures sur la pâte !) faire des lignes.

Mettre au congélateur 30 minutes.

Biscuit joconde
- 30 gr de beurre fondu mais refroidi
- 2 blancs d'œuf + 12 gr de sucre
- 20 gr de farine + 75 gr de sucre glace + 75 gr de poudre d'amande
- 2 œufs battus dans un bol

Four à 200°
Monter les blancs d'œufs dans la cuve du robot et ajouter le sucre quand ils commencent à mousser. Réserver dans un saladier.
Dans cette même cuve, mélanger les trois poudres, puis ajouter la moitié des œufs battus, et fouettez à vitesse moyenne pendant quelques minutes. Ajouter ensuite le reste des œufs et fouetter à pleine vitesse 7 à 8 minutes pour aérer le mélange. Puis ajouter le beurre fondu et mélanger.
Délicatement, incorporer les blancs en neige avec une spatule.
Sortir votre tapis du congélateur et étaler cette pâte sur les rayures vertes, lisser à la spatule délicatement. Là aussi, soigner bien les bords.

Cuire environ 8 mn, le biscuit devant rester clair. Démoulez à l'envers et laisser refroidir, sous un torchon propre (!)

L'amandier
- 80 gr de sucre semoule
- 100 gr de poudre d’amande
- 2 œufs entiers
- 45 gr de beurre pommade
- 4 gouttes d’extrait d’amande amère

Four à 180°
Blanchir les œufs entiers avec le sucre au fouet. Ajouter la poudre d'amandes et homogénéiser. Puis l'extrait et le beurre. Fouetter pour incorporer.
Poser votre cercle sur un silpat posé lui même sur une plaque. Y couler votre pâte et faire cuire 15 mn.
Laisser refroidir un peu. Passer un couteau tout autour et démouler.

Bavarois
- 30 cl de crème fraîche froide + 20 gr de sucre glace
- 150 gr de coulis de framboise. (pour moi, petite bouteille de coulis de framboise chez Grand Frais)

- 2 feuilles de gélatine trempées 10 mn dans un bol d'eau froide

 Chauffer doucement le coulis. Hors du feu incorporer la gélatine essorée, remuer. Verser dans un plat pour faire refroidir. (mettre auparavant ce plat au congélateur pour accélérer le refroidissement).
Monter la crème en chantilly, lentement au début, incorporer le sucre.
Incorporer doucement cette chantilly au coulis de framboise revenu à température ambiante pour obtenir une belle mousse rose.


Montage
Mettre le cercle sur le plat de service. Chemiser le cercle avec du rhodoïd pour plus de sureté. 
Mesurer le tour du cercle avec une ficelle (ou calculer la circonférence en sachant le diamètre, c'est comme vous voulez !) et découper une ou deux bandes de la hauteur désirée dans le biscuit rayé pour en faire le tour, côté rayé vers l'extérieur. Agir avec délicatesse pour courber le biscuit, normalement il ne devrait pas se casser. Sinon, juxtaposer les morceaux autour du cercle.
De même, mesurer le fonds du gâteau, entre les bandes de biscuits joconde donc et retailler votre cercle de pâte amandier pour qu'il rentre pile poil.

 

Coulez le bavarois à l'épaisseur souhaitée si vous avez opté pour un cercle inférieur à 24 cm de diamètre., en laissant 1,5 cm de libre. 



Réserver au froid, minimum 2 heures ou mieux 3 ou 4 h. Le mien y est resté 2 heures et c'était très bien.


Les fruits
Pomme, mangue, poire, framboises, fraises, banane , etc....

Éplucher vos fruits et prélever des boules à la cuillère parisienne. (sauf pour les fraises et les framboises !!!) 
Sortir le gâteau du frigo, enlever le cercle et le rhodoïd. 
 Le montage des fruits se fait au dernier moment. Mettre les chutes de fruits sur la mousse dans l'espace laissé libre.
 

Ajouter les billes de fruits et servir.


Fortement inspiré de :  Lapistacherie.com et du zebre rose

mardi 17 avril 2018

Tagliatelles à la spiruline

Tagliatelles très vertes.


Pour 2
⊙ 50 gr de semoule fine (ne pas confondre avec du couscous fin)
⊙ 50 gr de farine (ou tout simplement 100 gr de farine)
⊙ 5 gr de spiriline en poudre (micro algue Spirulina Platensis en magasin bio)
⊙ 1 oeuf
⊙ 3 gr de sel
⊙ 2 CS d'huile d'olive

Mélanger les trois  poudres, puis incorporer le sel, l'huile et l'oeuf battu. Malaxer à la main ou dans la cuve du robot. En faire une boule, filmer et laisser reposer une heure. 
Couper en 3 tronçons. Passer chaque tronçon au laminoir deux fois au niveau 1. Replier un tiers de la bande vers le centre, puis l'autre extrémité . Repasser 2 fois au niveau 1. Puis 1 fois à chaque niveau jusqu'à 5 ou 6. Puis changer le rouleau pour le rouleau à découper les tagliatelles.  

Cuire les pâtes environ 3 mn, égouter, assaisonner de fromage râpé, d'un oeuf poché, de sauce tomate, d'ail ou de tout ce que vous aimez. Déguster.....




jeudi 12 avril 2018

Pâtes aux couleurs du ciel. NOIRES.

Hier j'avais décidé de faire aujourd'hui des pâtes roses et vertes pour lutter contre la désespérance de l'air à 100% d'humidité. Aujourd'hui -qui est donc demain par rapport à hier- je vais faire ce que j'aurais fait demain pour oublier la liquidité de l'air et la spongiosité des mésanges. Plus question de rose, de vert et de couleurs pastel. On passe directement au NOIR avec des pâtes à l'encre de seiche.


J'ai du me rabattre sur des spaghettis de ma petite épicerie, puisque j'étais à cours d'encre de seiche pour faire des pâtes fraîches.

Pâtes noires aux fruits de mer, gambas, crème au safran

Pour 2
- des pâtes à l'encre de seiche 
- une grosse louche de moules
- deux grosses et belles gambas fraîches
- des noix de Saint Jacques (congelées pour moi. Le poissonnier de mon petit marché a rarement cet article) tranchées dans l'épaisseur.
- environ 20 cl de crème fraîche
- une dosette de safran
- un verre de vin blanc (ou de saké)

Vider, nettoyer les gambas. Les décortiquer. Nettoyer les moules. 
Faire sauter les gambas dans une poêle chaude avec du beurre, brièvement. Le temps de les retourner 2 minutes et c'est cuit. Réserver, mettre les noix dans la poêle et les cuire à feu vif, juste le temps de les dorer. Réserver.
Pendant la cuisson, dans une casserole, faire fondre une petite échalote dans une noix de beurre. Monter le feu et y jeter les moules. Ajouter le vin blanc et stopper le feu dès que les moules sont ouvertes. Sortir les moules de leur coquille.

Faire cuire les pâtes. Dans la poêle ayant servi à la cuisson des fruits de mer mettre la crème fraîche puis la dosette de safran. Quand la crème est chaude, y remettre les noix et les moules.
Égoutter les pâtes, dresser en assiette ou dans un plat. Verser dessus les fruits de mer et leur crème. Chapeauter de gambas. Ajouter du persil ou de la coriandre.



Oublier la pluie.

mercredi 11 avril 2018

Harengs doux, lentilles corail et citronelle

Des harengs doux à l'huile, tranches d'oignons rouges, petits cubes de pommes de terre vapeur, ail noir, baies roses et une sauce de lentilles corail à la citronnelle. Un plat simple et des couleurs pour vaincre la dépression d'une journée de pluie continue.  Journée qui succède à une autre journée de pluie qui elle même... etc. Pluie annoncée pour la semaine entière. Demain je fais des pâtes roses et vertes ....


SAUCE AUX LENTILLES CORAIL

- 100 gr de lentilles corail + un petit oignon haché
- 2 gousses d'ail écrasées 
- 2 bâtons de citronnelle fendues en deux
- 1/2 CC des épices suivantes : cumin moulu, coriandre moulue, curcuma
- 400 gr de tomates concassées
- 1 pincée plus ou moins généreuse de piment en flocons

■ Mettre les lentilles corail dans 250 ml d'eau avec l'oignon pendant 10 minutes sans couvrir. Saler en fin de cuisson.  Égoutter en conservant le bouillon.
■ Dans une casserole, faire revenir l'ail, le piment et la citronnelle dans de l'huile. Quand tout embaume, ajouter les tomates, les épices, les lentilles et 125 ml de bouillon. Laisser épaissir 5 mn environ. Retirer les bouts de citronnelle.
■ Là vous avez le choix entre mixer la préparation (dans l'idée d'une sauce) ou pas (dans l'idée d'un ajout de matière et de texture au plat). Ajouter ensuite hors du feu persil et coriandre.