vendredi 27 mai 2016

Mignon, allons voir si les câpres...

Certaines associations de saveurs sont délicates à appréhender si on n'a pas été élevé avec et parfois déroutantes à la dégustation. Les becs de la famille n'ont pas l'habitude du sucré-salé, mais vraiment sucré-salé. Je ne parle pas du caramel au beurre salé qu'un certain bec pourrait se mettre en perfusion, pour pouvoir continuer à manger tranquillement des tartines de rillettes.

Non, le vrai de vrai, le sucré-salé de compet, le surnommé "sacré-sulé" . Les câpres et le miel, le vinaigre et les dattes. Donc voici une recette de filet mignon - filet mignon qui ne brille pas par son goût prononcé mais par le côté tendre de sa chair- adaptée d'une recette de poulet d'Ottolenghi, via Nanou qui vit en Russie ! Un demi tour de la terre et on retombe sur ses pattes. Pattes que l'on lave bien avant d'entamer la recette :



☻ un filet mignon coupé en gros cubes (ou du poulet, bien sûr)

Pour la marinade :
☻ 3 branches de romarin
☻ 3 CS de vinaigre de vin
☻ 3 CS d'huile d'olive
☻ 100 gr d'olives vertes dénoyautées coupées en 2
☻ 60 gr de câpres ( + 2 CS de jus des câpres)
☻ 70 gr de dattes medjoul coupées en 4. Si elles ne sont plus ni très fraîches ni très fondantes, les réanimer quelques minutes dans un petit bain brûlant.
☻ 2 feuilles de laurier
☻4 gousses d'ail

Pour la cuisson
☻ 120 ml de vin blanc sec
☻ 1 CS  de miel ("de mélasse de dattes" dit la recette originale. Denrée introuvable dans les Cévennes du sud. Pour le nord, je ne sais pas.)

Assembler la marinade, y plonger les morceaux de viande, et mettre au frais le plus longtemps possible. 24 ou même 48 heures dit la recette. Je ne peux pas vous dire le résultat dans ce cas là, n'ayant fait mariner que 6 heures.


Four 180°, mettre la viande dans un plat à four, mélanger le vin blanc et le miel à la marinade et en arroser la viande. Laisser cuire 30 à 40 mn (ou jusqu'à ce que ce soit cuit !). Servir avec ce qui vous tente. Ici, du riz jaune, c'est à dire cuit avec une CS de curcuma dans l'eau de cuisson.


Résultat : une viande très parfumée, aux étonnants contrastes. Ne pas oublier de saler pour renforcer les goûts et d'ajouter une pointe de poivre.

Note : La prochaine fois, je ferais dorer les morceaux de viande à la poêle avant de les mettre au four.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser un commentaire.