lundi 15 mai 2017

Focaccia d'enfer

A force de tester des recettes de focaccia, j'avais réussi à m'en faire passer l'envie et à faire une croix dessus. Même reproduit d'un site où tout est détaillé au micro gramme près et la micro seconde (ça doit avoir un nom, la micro seconde, non ?) le résultat avait été un gros galet dur, imperméable et bof bof.


Et, tadam, Dorian* est est aaarriiiivé é é, avec une recette de rien du tout, peu de temps de pose, une recette comme "spontanée", qui correspond bien à l'idée qu'on s'en fait : un pain plat, souple et parfumé aux herbes, fait simplement sans se prendre la tête avec 10 temps de pose, qu'on mange seul ou avec de tout, accompagné d'amis et d'un verre de rouge, blanc ou rosé, avec la modération que l'on veut. Qui donne envie de regarder sa grand mère concocter une chose sans nom, comme improvisée et fabuleuse à l'arrivée !

Pour le moment je sais où la retrouver dans son livre, mais je veux pouvoir la refaire de partout (!) et peut être, peut être quelqu'une sera-t-elle heureuse de la découvrir.

Je l'ai refaite 2 fois en 2 jours, c'est dire si c'est bon... 

Donc par ordre d'entrée en scène :

☻ 8 gr de lait (écrémé) en poudre
☻ 3 gr de levure de boulanger déshydratée ou 8 gr de levure fraîche mise dans un peu d'eau tiède.
☻ ½ CC de sel
☻ 1 CC de sucre
☻ 15 cl d'eau tiède (dans laquelle vous aurez mis la levure fraîche si vous l'employez)
☻ 2 CS d'huile d'olive

☻ 250 gr de farine
☻ une vingtaine d'olives noires
☻ 4 ou 5 tiges de thym finement haché
☻ (1 branchette de romarin très finement haché)
☻ 3 ou 4 petites feuilles de laurier

Mélanger les 6 premiers ingrédients et laisser reposer 10 mn.
Ajouter 1 bonne CS d'huile d'olive, mélanger et incorporer la farine d'abord simplement avec une cuillère puis avec les mains, pour obtenir une boule. La travailler sur le plan de travail jusqu'à ce qu'elle soit homogène et souple.

Dans la recette originale, elle est cuite dans un moule à pizza. Comme je n'en ai pas et que je ne trouve pas utile de la façonner dans un moule, j'en ai fait deux carrés, en étirant la pâte, mis sur la plaque de pâtisserie huilée. 

Laisser au repos 1 heure. (La pâte, pas vous ! Vous n'allez pas me dire que vous êtes déjà fatigué(e) !)
Préchauffer à 220°
Avec le doigt, faites des creux dans la pâte, y poser une olive.


Parsemer de thym, mettre les feuilles de laurier.
Faire cuire 12 mn puis arroser de zigzags d'huile d'olive.


Contrairement à ce que l'on doit faire, j'ai laissé refroidir les focaccias sur la plaque. Je voulais garder une texture souple au dessous et c'est ce qui est arrivé. Pour l'instant j'ignore si le refroidissement sur une grille aurait donné un dessous croustillant. Si vous testez, dites moi !
* Dorian : "¨Père au foyer. 5 bouches 3/4 à nourrir tous les jours" . Larousse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser un commentaire.