mercredi 26 août 2015

Okonomiyaki à l'arrache et à la française et fraîcheur de tomates râpées

"Okonomi" veut dire "comme vous voulez et "yaki" veut dire "griller". C'est donc un plat en crêpes  individuelles ou en grande galette.dans lequel on peut mettre tout ce que l'on veut, si on met le chou qui est absolument indispensable. Vous pouvez mettre du maïs, des crevettes, du fromage etc.. puis vous arrosez le tout de sauces qui tuent toutes les saveurs....



Après plusieurs essais infructueux - à un moment ou à un autre, après un ou 2 retournements, la catastrophe arrivait : le truc collait à la poêle et la belle galette finissait en un infâme ramassis genre omelette ratée flanquée dans les assiettes - j'ai essayé une autre méthode.

Je l'ai traité comme une frittata.

Ingrédients pour 4 :

Pour la pâte :
120 gr de farine
1/2 CC de levure chimique
15 cl de dashi
2 oeufs
1/2 CC de sel
1 CC de sucre
(idéalement 80 gr d'igname râpée, je n'en ai jamais trouvé...)


Pour la garniture
1/4 de chou chinois coupé en lamelles fines
et ensuite, c'est comme vous voulez :
100 gr de tranches poitrine fumée ou pas
des crevettes
des calamars
dés de fromage à pâte dure
haricots verts
grains de maïs
restes du frigo ...

Sauces
sauce Bulldog ou barbecue
mayonnaise japonaise ou autre
paillettes d'algues ou feuille de nori coupée très très petit
gingembre mariné (comme pour le sushi) coupé très fin
copeaux de bonite séchée

Préparez la pâte en mélangeant tous les ingrédients et laisser reposer 1/2 heure.
épluchez, coupez, préparez votre garniture. Puis incorporez la à la pâte.
Préchauffez le four thermostat 180°.
Vous pouvez ici choisir de faire de petites ou grandes galettes dans la poêle, que vous retournez 2 ou 3 fois.

Personnellement, j'ai fait une grande galette dans une poêle qui peut aller au four, avec des crevettes, des ciboules coupées très fins et des salsifis. 
Verser tout l'appareil dans la poêle, puis les tranches fines de poitrine fumée sur le dessus.

Cuisson pendant une dizaine de minutes à feu moyen. Puis cuisson au four une vingtaine de minutes, suivant l'épaisseur de pâte. (Et là il faut faire attention en manipulant la poêle à la sortie du four car on a l’habitude de saisir la queue de la poêle sans protection particulière et on peut gravement se brûler la paume si on ne pense pas "danger, c'est chaud" !!).

A la sortie du four, vous décorez avec les sauces, puis les algues, puis le gingembre puis les copeaux de bonite. Vous les regarder danser puis vous dégustez ...


Fraîcheur de tomates râpées : 
Râpez quelques tomates bien fraîches sur la grosse grille avec quelques grains de fleurs de sel, pour apprécier le contraste de saveurs et le chaud-froid avec la galette. Filtrez modérément et profitez en pour boire l'eau de tomates, c'est succulent.

Inspiration : "Une japonaise à Paris" de Kaori Endo et Dorian


 Note du 14 octobre 2015 : voir la recette améliorée ici.


2 commentaires:

  1. J'avais goûté l'Okonomiyaki au Japon et c'est effectivement à la fois très agréable, très ludique (avec la bonite qui "danse" à la surface) et potentiellement très varié puisque les garnitures sont adaptables. Un plat qui fait penser par sa convivialité à d'autres plats européens, copieux, roboratifs et riches en goûts (au pluriel). La recette donne envie d'essayer !

    RépondreSupprimer
  2. Ça peut même prendre l'apparence d'une fondue ou raclette, cuite au centre de la table et chacun faisant sa galette. Ne pas oublier le dashi pour le goût japonais ...

    RépondreSupprimer

Laisser un commentaire.